16 March 2016 JosselinLeclercq

L’histoire de la typographie – Partie 1

Dessins des lettres P O S C A F E de Felice Feliciano formant le mot Posca'fé

Les prémices de la typographie moderne

Débutons cette série sur l’histoire de la typographie avec Felice Feliciano (1433-1479). Calligraphe de la Renaissance Italienne qui fut le premier à penser la typographie de manière mathématique. Il rédigea un traité manuscrit (1460) dans lequel il a retranscrit les caractères épigraphiques antiques. Sa manière de concevoir la lettre capitale de façon géométrique fait de lui l’un des pères de la typographie moderne. L’officina Bodoni a édité un facsimilé en 1960, à l’occasion des 500 ans de l’ouvrage original, compilant les travaux de recherches graphiques de F. Feliciano. Peu de temps avant sa mort, l’imprimerie fit son apparition en Italie (et dans le reste des royaumes qui constituaient l’Europe actuelle).


L’imprimerie de gutemberg

On a coutume de dire que Johannes Gutenberg est l’inventeur de l’imprimerie, mais en réalité il est plus le père de l’imprimerie dite “moderne”. Le principe d’impression xylographique (Procédé de pression de plaques de bois gravées) fut inventé par le peuple chinois dès le VIIième siècle. La prise de Constantinople par l’empire Ottomans en 1453, coupant ainsi l’Asie de l’Orient fut certainement l’une des nombreuses batailles ayant permis au procédé xylographique d’être connu jusqu’en dans les royaumes germaniques, saxons et Francs (permettant ainsi à J. Gutenberg de révolutionner le procédé). Les plaques de bois, fragilisées par la gravure, se brisaient sous la pression exercée pour l’impression et ne permettaient pas d’imprimer à grande échelle.

Image d'une plaque de bois gravée - Technique de xylographie

Le plomb typographique

On a également coutume de dire que l’innovation apporté par Johannes Gutenberg à ce procédé d’impression est la création de caractères mobiles. Une fois de plus, le peuple chinois étaient en avance sur nos civilisations et l’on retrouve des manuscrits imprimés à l’aide de caractères mobiles en bois, puis en terre cuite, à partir du XIième siècle. La véritable innovation apportée par J. Gutenberg porte sur la resistance des caractères mobiles et sur le système d’automatisation du pressoir. Il fut le l’inventeur du caractère d’imprimerie composé d’un alliage de différents métaux (bien qu’aujourd’hui, les caractères tendent à devenir numérique et donc dé-matérialisés). L’alliage est obtenue par la fonte de plomb, d’étain et d’antimoine (le métal ainsi obtenue est communément appelé “plomb typographique”). Il mit au point ce procédé en 1450 et le premier livre imprimé fut alors “La grammaire” de Donatus en 1451.

Gravure de l'imprimerie de Gutenberg en 1450

Le Garamond

Ce célèbre caractère typographique fut inventé en 1540 par le typographe du presque même nom, Claude Garamont (1480-1561). Ce n’est qu’en 1621 que l’imprimeur français Jean Jannon dessina un caractère très inspiré du Garamond. Ce caractère inspiré fut adopté par le cardinal de Richelieu comme caractère de l’université à la suite de l’acquisition de l’atelier de Jannon par le gouvernement royaliste de l’époque. À partir de cette date, le caractère devînt le caractère standard de la Manufacture Royale d’Imprimerie. Ce caractère à serif est reconnaissable par sa finesse et son allure élancée ou encore dans l’équilibre entre ses déliés et ses pleins. C’est une police légère et élégante. Ce caractère emblématique sera notre point d’entrée dans l’histoire de la typographie. Cet article est le premier d’une série sur l’histoire de la typographie. Chaque semaine, je reviendrai sur cet art de la lettre en évoquant les grands noms de la typographie, les caractères les plus emblématiques, etc…

À la semaine prochaine !

Tagged: , , , ,

About the Author

JosselinLeclercq Agence Posac'fé - Agence de communication basée à Rennes - Carte de visite - Logotype - Site web - Conseils - Formation | Contactez-nous : contact@poscafe.fr
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez pleins d'infos utiles pour votre communication & des réductions spéciales exclusivement réservées aux abonnés !

Rassurez-vous, un lien de désinscription se trouve en fin de chaque newsletter !